Voici comment le fisc paie une partie de vos assurances

Chaque année, il vous incombe de remplir votre déclaration fiscale.  Une « formalité » qui reste pour beaucoup une corvée, même à l'ère de l'application tax-on-web. De fait : chaque année, entrent en vigueur de nouvelles règles qui, de surcroît, varient souvent d'une région à l'autre.  Mais une disposition est immuable : l'avantage fiscal dont vous pouvez bénéficier si vous contractez certaines assurances.  Pour un ménage dont les deux conjoints travaillent, cet avantage fiscal peut aller jusqu'à 2.000 euros, voire au-delà.


Commençons par les assurances permettant de se constituer une pension.

Vous pouvez, par exemple, commencer par souscrire une épargne-pension dès votre 18e anniversaire. L'épargne-pension prévoit deux plafonds. Pour 2021, ceux-ci  s’élèvent à 990 euros assortis d’un avantage fiscal de 30 % et à 1.270 euros assortis d’un avantage fiscal de 25 %. L'épargne-pension peut ainsi vous procurer une réduction d'impôts maximale de 317,5 euros.

Vous pouvez combiner l’épargne-pension avec l’épargne à long terme (assurance-vie), sur laquelle vous pouvez également bénéficier en 2021 d’un avantage fiscal non négligeable allant jusqu’à 705 euros (max. 30 % sur un versement maximum de 2.350 euros) selon votre revenu.

Vient s'y ajouter la Pension libre complémentaire pour les travailleurs salariés (PLCS). Cette assurance s’adresse aux personnes qui n’ont pas ou peu accès au système de constitution d’une pension complémentaire ou d’une assurance-groupe par le biais de leur employeur. 

Les cotisations de la PLCS sont donc retenues sur le salaire net du travailleur salarié. Elles sont limitées à 3 % du salaire de référence ou à 1.600 euros (1.620 euros en 2020) si les 3 % du salaire de référence sont inférieurs à ce montant. La réduction d’impôts pour les versements s’élève, pour la PLCS, à 30 %, soit le même taux que pour l’épargne-pension traditionnelle pour un versement de 980 euros.

Réduction d'impôts également pour l'assurance en protection juridique

Depuis 2019, vous bénéficiez également d'un avantage fiscal lorsque vous concluez une assurance en protection juridique globale. Les primes d’un montant maximal de 310 euros donnent droit à une réduction d’impôts de 40 %, ce qui porte l’avantage maximal à 124 euros. Cette assurance en protection juridique doit cependant remplir certaines conditions prévues dans la loi Geens. Notre agence est à votre disposition pour rechercher la bonne formule vous permettant de générer un avantage fiscal maximal.

Inutile d'être un petit génie mathématique pour se rendre compte qu'un ménage dont les deux conjoints travaillent peut récupérer fiscalement 2.000 euros et plus s'il conclut en 2021 ces assurances utiles.

N’hésitez pas à prendre contact avec notre bureau à ce sujet.

  • Créé le .
  • Dernière mise à jour le .

Coordonnées

Soyer & Mamet SA - Courtier en assurances
Av. de la Foresterie, 2 - 1170 Bruxelles
Tél +32 2 511 41 00   
info@soyermamet.be
FSMA n° 013221 A
N° BCE 0402.245.340

  Membre de
 logo BeStronger
  (plus d'infos)

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.   Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus     J'ai compris

Nous utilisons des cookies pour fournir ces informations et services. Un cookie est un petit fichier qui est simplement stocké par votre navigateur sur le disque dur de votre ordinateur. Cela permet, entre autres, d'analyser le comportement des utilisateurs de ce site Internet de manière anonyme. Vous pouvez configurer votre navigateur pour qu'il vous avertisse lorsqu'un cookie est en cours de création ou pour empêcher sa création automatique. Vous pouvez refuser l'utilisation de cookies par ce site Web, mais cela peut limiter sa fonctionnalité et sa facilité d’utilisation.