Assurez-vous contre les onéreux droits de succession !

La crise sanitaire pousse de plus en plus de personnes à planifier leur succession. Elles veulent éviter qu'une partie de leur patrimoine ne parte en fumée à cause de droits de succession onéreux. En d'autres termes, elles veulent planifier leur patrimoine à temps. Dans ce cas, il est conseillé de souscrire en temps utile une assurance décès pour couvrir les droits de succession. 


Les droits de succession dus dépendent de l'importance du montant dont on hérite, de son degré de parenté avec la personne défunte, mais aussi de la région où l'on habite au moment du décès. En effet, la situation diffère grandement selon qu'on réside en Flandre, en Région bruxelloise ou en Wallonie.

Les droits de succession peuvent être très élevés. Plus le degré de parenté est éloigné, plus ils sont onéreux.

Vous héritez de votre père/mère 

En Région bruxelloise, il vous en coûtera 76.790 euros de droits de succession (estimation). En Wallonie, il vous en coûtera 75.875 euros de droits de succession (estimation).
Supposons qu'une planification patrimoniale ait été réalisée lorsque votre mère avait 50 ans. Vous auriez payé 300 euros par an pour une assurance décès. Soit, sur 30 ans, 9.000 euros. Comparez ce montant avec les 76.790 euros de droits de succession. 
Dans ce cas, la personne qui recevra l'héritage souscrira une assurance décès avec la mère comme assurée.

Vous héritez d'un oncle

Un oncle (qui a 83 ans) laisse un patrimoine mobilier de 500.000 euros à partager entre vous et un autre neveu. Vous recevez donc chacun 250.000 euros. Les droits de succession sont calculés sur le montant total de l'héritage, dans ce cas 500.000 euros.
En Région bruxelloise, les droits de succession s'élèvent à 315.000 euros pour les deux, soit 157.500 euros pour chacun. En Wallonie, les droits de succession s'élèvent à 310.000 euros pour les deux, soit 155.000 euros pour chacun.
Supposons que l'oncle, qui n'a pas d'héritiers directs, avait fait une planification financière et vous avez conseillé lorsqu'il avait 50 ans de souscrire une assurance décès avec lui comme assuré, chaque neveu aurait payé une prime annuelle de 800 euros. Soit, sur 33 ans, 26.400 euros. Comparez ce montant avec les 157.500 ou 155.000 euros de droits de succession. 

Pour plus d'infos sur la planification patrimoniale, n'hésitez pas à contacter notre agence.

  • Créé le .
  • Dernière mise à jour le .

Coordonnées

Soyer & Mamet SA - Courtier en assurances
Av. de la Foresterie, 2 - 1170 Bruxelles
Tél +32 2 511 41 00   
info@soyermamet.be
FSMA n° 013221 A
N° BCE 0402.245.340

  Membre de
 logo BeStronger
  (plus d'infos)

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.   Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus     J'ai compris

Nous utilisons des cookies pour fournir ces informations et services. Un cookie est un petit fichier qui est simplement stocké par votre navigateur sur le disque dur de votre ordinateur. Cela permet, entre autres, d'analyser le comportement des utilisateurs de ce site Internet de manière anonyme. Vous pouvez configurer votre navigateur pour qu'il vous avertisse lorsqu'un cookie est en cours de création ou pour empêcher sa création automatique. Vous pouvez refuser l'utilisation de cookies par ce site Web, mais cela peut limiter sa fonctionnalité et sa facilité d’utilisation.