Epargne fiscale

Pension complémentaire sans avantages Fiscaux " 4ème pilier"

Il est désormais clair pour tous que chacun doit faire l'effort maximum possible pour se constituer un capital de pension, dont les revenus viendront compléter la pension légale 1er pilier, et les pensions extra-légales, 2e et 3e piliers.

Par tranche de 1.000€ de revenus mensuels complémentaires, un capital de pension de 400.000€ est nécessaire, sur base d'un revenu supposé de 3%, après compensation de l'inflation !

Si vous avez fait le plein des possibilités « avec avantages fiscaux », il vous est probablement nécessaire de prévoir une épargne complémentaire.
Soyer & Mamet se tient à votre disposition pour analyser votre situation et vous conseiller, en toute indépendance.

Epargne Pension et épargne à long terme " 3ème pilier"

Epargne pension et épargne à long terme :

Il s'agit de deux types d'épargne « fiscale », ouverts à tout contribuable.
Par prime de € 25 vous pouvez récupérer de € 7,50 à € 10 ! grâce à une réduction d'impôt de 30 à 40 % (cf. Taux moyen spécial) de leur montant, en ce non compris les additionnels communaux.

La réduction d'impôt peut ainsi atteindre, chaque année, et par personne, jusqu'à € 832 en "épargne à long terme" et jusqu'à € 348 en "épargne-pension" (2009).
Vous n'aurez pas la possibilité de souscrire un contrat épargne à long terme, si vous amortissez déjà un emprunt hypothécaire.

Deux régimes fiscaux permettent la réduction d'impôt :

• Epargne à long terme : le maximum déductible dépend du revenu professionnel net imposable avec un maximum annuel de 2.080€ par contribuable (2009);
• Epargne-pension : le maximum déductible n'est pas lié au revenu; il est limité à € 870 par contribuable, soit €1.740 par ménage (2009).

brocomfrCARBON NEUTRAL bmb-logo